Le gîte provencal
Deux routes mènent à Miramas le vieux, venant à l’est Saint Chamas et à l’ouest de Miramas.

De grands pins bordent la route . De chaque coté du CD 10, des collines utilisées autrefois comme carrières de pierrespour la construction du château puis du village, aujourd’hui couvertes de végétation.

Le visiteur laisse son véhicule en bas du village. Il peut alors choisir de monter par l’>escalier des soupirs, mais alors il manquera la place Castagne, la fontaine et le lavoir que l’on atteint par la rue des écoles. Une énorme meule de l’ancien moulin à huile est adossée au mur en pierres.

La rue Mireille taillée dans le rocher monte jusqu’à la place du château. Une excavation découverte lors de cette percée laisse apercevoir une citerne, comme il y en a dans toutes les caves du village, creusée dans le roc.

De charmants jardins fleuris bordent cette rue, sous les falaises surplombantes. Des lauriers en fleurs et un tapis de plantes multicolores.

Avant la place, où l’on arrive en voiture pour les résidents, un arc en plein cintre, ancienne porte d’accès au château à cheval ou à pieds.

Passant sous le grand pin bi centenaire, les remparts s’élèvent à coté des ruines du château médiéval. Une croisée d’ogives débouche sur l’ancienne cour carrée.

Il y a dans ce village perché une rare harmonie des façades en pierres du pays. Fenêtres à meneauxet conduits de pluie en pierres se découvrent dans les rues Mistral et Coupo Santo.

Tout au bout, une belle calade de larges pierres redescend vers le lavoir et plus loin nous emmène vers une chapelle romane du 12ème classée aux monuments historiques.

En savoir plus ? Legende et Histoire de Miramas le vieux.

le gite provencale. Contact: 06 16 39 54 30 ou 04 90 50 27 75 , email: hpreversat@gmail.com